Maison de la mytiliculture

La Maison de la Mytiliculture, logée dans l'ancien phare de Tréhiguier, est une structure muséale dédiée à la découverte, à la valorisation et à la promotion de l'activité mytilicole, soit l'élevage des moules, une des plus importantes niches économiques de la commune. 

Au rez-de-chaussée, la première salle vous dévoile la vie de la moule, de la naissance à la récolte en passant par la nutrition et la prédation, dans une ambiance sous-marine.

A l'étage, deux salles illustrent le métier de mytiliculteur et ses évolutions au travers de photographies, maquettes et outils anciens.

Au sommet, tout au bout de l'escalier en colimaçon, vous serez récompensés de votre montée en accédant au balcon, fenêtre ouverte sur l'un des plus beaux panoramas de l'estuaire de Vilaine.

N'en oubliez pas de visiter la dernière salle du musée : la salle de documentation près de la sortie. Ouvrages généraux ou spécialisés et coupures de presse vous y attendent, notamment pour vous initier aux meilleures recettes de moules ... de bouchot bien sûr !

Horaires d'ouverture (juillet et août):  lundi, mardi, jeudi, vendredi de 14h30 à 17h30. Gratuit.

Quand l'Amazonie rencontre la Bretagne

Dans le cadre de la saison culturelle Sel Pérou, initiée par Cap Atlantique en 2022, Rember Yahuarcani et Christian Bendayan, deux artistes péruviens, ont été accueillis à Pénestin. S’inspirant de l’œuvre de Jean-Emile Laboureur, Rember a produit une œuvre, à destination de Pénestin, singulière et envoutante : le héron cosmique. Inspiré par l’Aigrette blanche, symbole mythique des ancêtres du clan Uitoto dont Rember est l’un des représentants, ce symbole commun avec la Bretagne a permis cette installation, unissant le ciel, la terre, et l’eau à travers une œuvre reproduite sur une toile de 10m sur 3m tendue sur la façade du phare de Tréhiguier.

Cette œuvre s’accompagne d’un diptyque de deux peintures de 9m² de part et d’autre. Elles ont été installées de façon pérenne et sont accessibles gratuitement.